Éthique

Accueil - Éthique

Code Éthique et Déontologique

Voici le code éthique et déontologique de l’institut auquel adhèrent tous les thérapeutes certifiés.

Paiement au résultat

Tous les traitements que nous proposons, qu’il s’agisse de psychothérapie, de processus avancés ou d’état de conscience extraordinaires, sont soumis à notre exigence de paiement au résultat. Un contrat est établit entre le thérapeute et son client pour identifier des critères de réussite précis. Ainsi, le tarif est relatif au résultat, et non au temps passé. Bien que ce soit inhabituel et contre-intuitif dans le domaine de la thérapie, cela a plusieurs avantages :

  1. Cela encourage le thérapeute a être le plus efficace possible
  2. Cela encourage le thérapeute à ne proposer que des traitements qu’il sait efficace, pour lesquels il se sait compétent, et ne promettre que des résultats qui sont réalistes, sur des critères clairs.
  3. Cela minimise le problème d’attente démesurée de la part du client. Il sait clairement ce qu’il obtiendra.
  4. Cela encourage le thérapeute à être le plus rapidement efficace, et minimise la tendance à garder un client en thérapie sur un temps long et indéterminé parce qu’il paye à chaque séance. Cela décourage les pratiques anti-éthiques.
  5. Cela encourage le thérapeute à développer un réseau et à référer les personnes qu’il ne peut pas aider à d’autres thérapeutes plus compétents.
  6. Cela minimise le problème de l’effet Apex : dans le cas où la thérapie est très efficace, le client ne se souvient même plus du problème, et estime que les séances ont été une perte de temps et d’argent. Cette illusion est courante avec les thérapies vraiment efficaces. Avoir une mesure claire des effets minimise cette illusion.
  7. Cela demande moins de confiance aveugle pour le client dans cette nouvelle forme de thérapie, et le besoin du thérapeute de « prouver » que ce qu’il fait fonctionne. Après tout, si ça ne fonctionne pas, le thérapeute n’est pas payé !
  8. Cela minimise les parti-pris idéologiques, l’ego, et les limites de modèle théorique, pour favoriser l’efficacité et les résultats concrets.
  9. Cela encourage le thérapeute à respecter son code déontologique, l’éthique, et à assurer la sécurité du client en toute circonstance.
  10. C’est éthiquement satisfaisant.

Pour certains processus aux effets pré-déterminés, le contrat n’est pas négociable, et le tarif est fixe. Pour tout autre collaboration, le tarif est négocié par les deux parties, qui tombent d’accord sur un cadre de travail.

Ce système décourage aussi le travail expérimental, quand le thérapeute ne sait pas s’il peut traiter le problème du client. S’il choisit de le faire, c’est à son propre risque, et non à celui du client.

Notre intention est d’être reconnus comme des professionnels de haute qualification et de forte intégrité, respectant des standard qui font cruellement défaut dans notre profession.

Cette structure de paiement au résultat n’est pas applicable dans les cas suivants :

  • Le traitement est pris en charge et remboursé par une assurance ou une mutuelle.
  • Le client veut simplement tester la technique et n’a pas de critère réussite particulier.
  • Les séances sont à buts éducatifs, dans le cadre d’une formation par exemple.

Le thérapeute et le client sont cependant libre de ne pas pratiquer le paiement au résultat si cela leur semble approprié.

Le thérapeute a un accord avec l’institut l’autorisant à utiliser des techniques avancées, et pas seulement la version de base de WHH. Cette licence permet également d’utiliser les processus pour les états de conscience extraordinaires. Le thérapeute est obligé de proposer le paiement au résultat systématiquement, même lorsqu’il utilise d’autres techniques que celle de l’institut.

Ce système ouvre aussi la porte à la participation de thérapeutes avancés pouvant soutenir le thérapeute dans son travail avec un client. Ce système augmente drastiquement la sécurité du client et minimise grandement le risque d’un manquement à l’éthique de la part du thérapeute.

Ainsi, le client obtient les coordonnées d’autres thérapeutes et responsables de l’institut.

Utilisation des techniques en consentement éclairé et explicite

Le thérapeute a obligation d’expliquer le fonctionnement des techniques employées au client. Il est également obligé, le cas échéant, de présenter les éventuels risques et difficultés à anticiper.

Le thérapeute a l’obligation d’aider un client sur son consentement éclairé et son accord explicite. Notamment en cas d’utilisation de techniques à distance. La participation du client est nécessaire à l’application d’une technique.

Les thérapeutes de l’institut utilisent de techniques puissantes et novatrices, qui ont leurs propres contraintes. Un retour verbal de la part du client est donc absolument nécessaire. Certaines techniques peuvent déclencher un surgissement soudain et inattendu d’émotions et de symptômes physiques intenses chez un client.

Le thérapeute est autorisé à utiliser – avec discernement – la technique à distance DPR, étant donné sa relative innocuité et l’absence de problème de sécurité. Nous suggérons fortement que ce soit toujours avec participation, même passive, et consentement du client.

Code éthique

Le code éthique suivant est impératif pour les thérapeutes certifiés par l’institut. Il est basé sur le travail de Jim Morningstar et ses collègues à l’ International Breathwork Training Alliance. Nous l’avons modifié et adapté aux contraintes pour l’Institute for the Study of Peak States.

Version originale en anglais : cliquer ici.

1. Viabilité du client

a) est établit la capacité du client à gérer et traiter sainement et sûrement un traumatisme psychique.

b) pas de discrimination sur la base de l’âge, l’origine ethnique, le genre, la religion, l’orientation sexuelle, l’apparence. Une exception concerne les mineurs : le thérapeute peut choisir de ne pas travailler avec un mineur.

2. Obligation contractuelle

a) sera établit un contrat stipulant clairement les objectifs, le nombre de séance et leur durée, ainsi que les termes financiers.

b) le cadre est explicitement établit. Le contact physique est possible, avec l’accord du client (si légal dans le pays d’exercice du thérapeute).

c) la pratique est strictement orientée vers le bénéfice du client, avant tout intérêt personnel du thérapeute, notamment financier.

d) la confidentialité est strictement respectée, incluant la sécurité des informations enregistrées.

3. Compétence professionnelle

a) le thérapeute pratique dans son domaine de compétence, de formation et d’expertise, le rend explicitement clair, et ne promet pas de traitement qui ne peut être réellement offert.

b) le thérapeute continue de développer ses compétences professionnelles, ainsi que son développement personnel, et pratique les méthodes qu’il emploie, nourrissant passion et respect envers sa pratique. Il maintient un équilibre sain entre profession et vie personnelle.

c) le thérapeute suit une supervision, éventuellement poursuit sa propre thérapie.

d) si se présente un problème thérapeutique, médical, juridique, qui dépasse la compétence du thérapeute, il doit référer le client à un professionnel compétent.

4. Relation thérapeute-client

a) établir des limites saines et respectueuses de la dignité humaine et des droits de la personne.

b) s’empêcher d’utiliser sa compétence et son influence pour exercer une manipulation ou du pouvoir sur la personne.

c) se restreindre d’utiliser ses connaissances et sa position pour promouvoir ses croyances religieuses ou politiques.

d) s’empêcher de tout comportement à caractère sexuel, y compris quand le client est à l’initiative d’un rapport de séduction.

e) propose au client des ressources, éducation, et informations sur un style de vie sain et holistique, dans la limite de ses compétences, et sur demande du client.

f) Réfère au client des ressources appropriées.

5. Relation entre professionnels

a) maintenir des relations interprofessionnelles saines et positives

b) donner du feedback positif et constructif aux autres professionnels s’ils ont échoués à respecter l’éthique et la déontologie. Si cela n’est pas suffisant pour résoudre un différent, référer le problème à une autorité professionnelle compétente, ou aux autorités civiles.

Principes pour les thérapeutes de l’ISPS

ENGAGEMENT

Le thérapeute s’engage inconditionnellement à une perspective positive et bienveillante envers le client, ses confrères, et eux-même.

RESPONSABILITÉ

Les techniques enseignées sont puissantes, et sont des moyens de se guérir soi-même, et de reprendre du pouvoir sur soi-même. Un thérapeute de l’ISPS doit informer ses clients de la nécessiter d’être motivé par soi-même et de prendre la responsabilité de sa propre évolution.

Le thérapeute ISPS s’engage à un processus continu d’amélioration et de travail personnel, de responsabilité et de bon soin de soi-même.

DÉVOUEMENT

Le thérapeute se dévouer à atteindre l’excellence et le meilleur pour soi et pour les autres, ainsi que pour le bien-être planétaire, la paix et l’intégration.

INCLUSION

Le thérapeute ne pratique pas la discrimination au sens légal du terme.

La participation à l’institut requiert du thérapeute un esprit inclusif, inspirant et supportant, en réflexion d’une intention hautement bienveillante pour la communauté et la conscience collective.

EXCELLENCE

Le thérapeute reconnait poursuivre une formation d’excellence, dans sa formation professionnelle comme dans son exploration personnelle, ainsi que dans son engagement auprès de la communauté.

Le thérapeute s’engage à l’excellence et la poursuite d’une amélioration continue, incluant formation et supervision régulière.

MUTUALITÉ

Le thérapeute ISPS accepte et offre un retour constructif aux autres membres de l’institut.

INTÉGRITÉ

Les valeurs de l’institut sont partagées uniquement dans le respect de l’aspect sacré de la perspective unique du client et en respect total du client de choisir ses propres valeurs et croyances.