Colonne du Soi

Réparation de la Colonne du Soi

Notre processus de la Réparation de la Colonne du Soi fait partie de nos processus de réparation structurelle.

La Colonne du Soi

Nous avons découvert que le sentiment d’être soi-même, d’exister en tant qu’individu distinct, est ressenti le long de l’axe corporel vertical, du haut du buste jusqu’au pelvis, dans ce qui ressemble à une colonne, placée juste devant la colonne vertébrale.

Cette perception d’une Colonne du Soi correspond à une structure cellulaire précise : l’agencement des gènes au sein du noyau cellulaire.

Chez 70% de la population environ, cette structure est endommagée, et il en résulte différents problèmes dans la Colonne du Soi :

  • peurs existentielles
  • personnalité fragmentée
  • identification à des rôles rigides.

La plupart des gens s’accommodent relativement bien de ce problème structurel, mais se trouvent prisonnier de certaines peurs existentielles : Qui suis-je ? Quel est mon rôle ? Comment exister dans le monde ? Etc…

Ces peurs de perdre les rôles auxquels nous nous identifions nous rendent rigides. En cas de perte de ce rôle, on peut ressentir un grand vide existentiel, voire la sensation d’être annihilé, que notre vie n’a plus de sens, ou un sentiment d’abandon.

Ces rôles peuvent être liés à notre métier (je suis mon métier), à notre place familiale (je suis un père, je suis une épouse, …), ou autre rôle social, etc…

En cas de dommage extrême, on trouve le trouble de personnalités multiples (renommé trouble dissociatif de l’identité). La colonne est séparé en plusieurs morceaux qui ne communiquent pas, d’où l’impression d’avoir plusieurs personnalités.

Les personnalités sont gérées par chacun des cerveaux, leur donnant donc des traits de caractères très distincts.

Une colonne du Soi fragmentée crée aussi plus de conflit intérieur et de difficulté à guérir les problèmes psychologiques et émotionnels. Cela favorise également la somatisation.

Les symptômes peuvent aussi apparaitre sous forme de questions existentielles :

  • Je ne sais pas qui je suis
  • Je dois me trouver moi-même
  • J’ai l’impression de ne pas être réel ; ma voix ne vient pas vraiment de moi
  • Je m’identifie à divers rôles ; j’ai l’impression de ne pas exister en dehors de ces rôles.
  • J’ai du mal à trouver ce que je veux faire dans la vie, en dehors de ces rôles
  • J’ai besoin d’avoir une fonction définie ; sinon, je ressens un vide horrible
  • Si mon identité est menacée dans une conversation, je dois absolument défendre mon point de vue
  • J’ai des peurs existentielles

Identification à ses parents

Un autre aspect de la colonne du soi est que nos gênes viennent de nos deux parents ; un problème de transition peut nous donner un sentiment d’identification forte à l’un de nos parents (ou aux deux).

Ce problème empêche d’être en cohérence avec soi-même, de suivre son chemin de vie unique, et d’être pleinement satisfait dans la vie. On a l’impression inconsciente de devoir suivre et réussir les désirs et ambitions de vie de nos parents.

Réparation de la Colonne du Soi

Notre processus de réparation de la colonne du soi corrige le développement de la structure cellulaire qui réunit les gènes, et rétablit une colonne parfaite.

Les différents problèmes de peurs existentielles, rôles rigides, et personnalité fragmentée, disparaissent.

La réparation de la colonne du soi restaure un sentiment de savoir qui on est, présent dans toute l’axe corporel, unique et uni.

Selon les personnes, ce processus peut créer un changement plus ou moins intense et déstabilisant. Il est néanmoins très facile de s’adapter à ce nouvel état.

Ce processus traite le trouble de personnalité multiples. Nous n’avons pas évalué s’il traite entièrement le trouble dissociatif de l’identité, qui peut nécessiter un travail supplémentaire.